14 avr 2016

L’Homme qui fuyait le Nobel

Tudoret, Patrick

lhomme qui fuyait tudorait

« Renouer avec sa passion de la randonnée pédestre lui semblait soudain une bénédiction. » Tristan Talberg n’écrit plus depuis que sa douce épouse est morte ; on vient de lui attribuer le prix Nobel de littérature. Paniqué, il se lance sur la route.
C’est un récit amusant, émouvant. Il décide, dans sa fuite, de reprendre la plume en écrivant à sa regrettée épouse.
J’ai adoré ce livre dont l’auteur nous décrit avec sensibilité l’état de bête traquée de Talberg qui, peu à peu, s’apaise au fil des pages et de la route.

Membre : Germaine-Guèvremont

Tudoret, Patrick. L’Homme qui fuyait le Nobel, Éditions Grasset, 2015, 240 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “L’Homme qui fuyait le Nobel”

PATRICK TUDORET dit : - 19 août 2018

Après le joli succès de L’homme qui fuyait le Nobel... jusqu’à Compostelle (Grasset), la version poche vient de paraître. Dans toutes les librairies… ou presque (mais aussi Fnac, espaces culture Leclerc, Cultura, Carrefour etc.) et, bien sûr, en ligne (Fnac, Amazon, Decitre, etc.) Le chemin continue… Amitiés. https://www.lalibrairie.com/livres/l-homme-qui-fuyait-le-nobel------jusqu-a-compostelle_0-5273235_9782379130083.html?ctx=58c57e0cc6977c78857a607993c2d9d0

Pour laisser un commentaire

*