01 avr 2021

L’homme qui aimait les chiens

Padura, Leonardo

L'Homme qui aimait les chiens

Dans sa note de remerciements, l’auteur nous met en garde en ces termes : « Souvenez-vous qu’il s’agit d’un roman, malgré l’étouffante présence de l’Histoire dans chacune des pages. »

L’homme qui aimait les chiens se situe dans la première partie du XXe siècle, en Russie et autres pays qui évoluent dans son giron, alors qu’on voit de grands changements politiques et idéologiques poindre à l’horizon.

L’histoire se déroule autour du révolutionnaire Léon Trotski (Lev Davidovitch) qui y a laissé son nom pour le meilleur ou pour le pire, ainsi qu’autour de certains personnages qu’il a côtoyés, amis ou ennemis.

C’est avec une écriture précise que Leonardo Padura avance à petits pas dans les arcanes du monde socialiste, communiste, anarchiste, monde qui a attiré de grands intellectuels, de nombreux révolutionnaires et idéalistes, mais qui en a déçu plus d’un.

C’est un livre qui m’a fascinée, émue, questionnée et bouleversée.

Titre original : El hombre que amaba a los perros

Membre : Côte-des-Neiges

Padura, Leonardo. L’homme qui aimait les chiens, Éditions Métailié, collections Points, 2009, 2013, 806 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter