10 août 2017

L’histoire commence à Sumer

Kramer, Samuel Noah

L'histoire commence a Sumer

Les Sumériens constituent une très ancienne civilisation, peut-être la plus ancienne. D’origine inconnue, ils ont occupé le sud de l’Irak actuel de 4000 à 2000 ans avant notre ère. Conquis et remplacés par les Assyriens et les Babyloniens, ils ont alors disparu de la mémoire de l’humanité ; leur civilisation n’a été « redécouverte » qu’il y a 300 ans environ et cette redécouverte ne résulte pas des recherches archéologiques mais bien de celles des linguistes.

Grâce aux dizaines de milliers de tablettes d’argile retrouvées, gravées d’une écriture compliquée qu’il a fallu d’abord déchiffrer, comprendre et reconstituer, les spécialistes ont compris que les Sumériens ont, longtemps avant les autres peuples, inventé l’écriture, formulé les premières lois, développé une forme de parlementarisme, créé une mythologie qui sera reprise longtemps après par les Hébreux (v. g. paradis terrestre, déluge, etc.). Chose étonnante, une bonne partie de ces tablettes ont été rédigées par les étudiants apprenant le dur métier de scribe pour servir dans les administrations royales et religieuses.

L’auteur est l’un des plus éminents spécialistes de la civilisation sumérienne. C’est pourquoi ce livre, publié initialement en 1956, réédité à plusieurs reprises, est devenu un classique. Il n’est pas pour autant facile à lire, et intéressera surtout ceux qui sont familiers avec les civilisations du Moyen-Orient.

Titre original : From the Tablets of Sumer

Membre : Pierre, abonné de Guèvremont

Kramer, Samuel Noah. L’histoire commence à Sumer, Éditions Arthaud, 1956, 2015, 316 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*