13 déc 2018

Lettres à un jeune poète

Rilke, Rainer Maria

Lettres à un jeune poete

Une préface où se confie Arnaud Catherine qui cite une phrase de Rilke, une belle introduction au livre : « […] ne point calculer, ni compter ; mûrir comme l’arbre, qui ne fait pas monter sa sève plus vite qu’elle ne va et se dresse avec confiance au milieu des tempêtes du printemps sans avoir peur que ne vienne aucun été. »

Donc un échange de correspondance entre Rilke et un jeune poète débutant qui demande conseil à un auteur de renommée. Une prose à la fois poétique et philosophique non seulement sur la création artistique, mais qui parle aussi de l’art de bien vivre sa vie.

« Donnez toujours raison à vous-même et à votre sentiment […] rentrez en vous […] approchez-vous de la nature […] l’art et la vie se trouvent dans le réel […] clarifiez pour votre propre compte et vivez dans la clarté. »

On n’est pas très loin de Spinoza, le philosophe dit de la Joie. Mais Rilke insiste aussi sur la solitude fondamentale qui est là comme une ombre.

Un peu plus de cent pages qu’on lit et relit avec émotion.

Titre original : Briefe an einen jungen Dichter

Membre : N.L., Île-des-Soeurs

Rilke, Rainer Maria. Lettres à un jeune poète, Éditions Grasset, collection Les Cahiers rouges, 1929, 120 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*