04 oct 2018

Lettres à un jeune auteur

McCann, Colum

Lettres a un jeune auteur

Essai construit autour de petits conseils aux écrivaillons en herbe. Ça plaira aussi aux lecteurs.

En résumé. Pastiche : Tu t’assois sur ton cul et tu écris. Tu évites les métaphores lourdaudes, les lieux communs et les collocations bidon. Tu ne crains pas les difficultés, tu les surmontes. Tu ne seras pas didactique. Tu utilises le crayon rouge et de la gomme à effacer numérique avec entrain.

Ne te mets par martel en tête à propos du déroulement de l’intrigue, elle est secondaire, ce qui importe c’est la manière dont c’est raconté, les mots pour le dire, le style. L’intrigue suivra.

Fais un usage circonstancié du point-virgule, des points d’exclamation et des points de suspension (finis tes phrases). Tu veilles aux assonances, aux allitérations et aux rimes à l’intérieur de la phrase. Tu te soucies de la texture du texte. L’incise qui te vient à l’esprit est-elle vraiment nécessaire ? Prendrais-tu ton lecteur pour un imbécile ? N’essaie pas de reproduire le réel, c’est d’un ennui.

Ne t’inquiète pas de ta production quotidienne de mots, mais plutôt de leur ordre dans la phrase (Joyce). Tu lis, tu lis, tu lis.

Tu malmènes la grammaire et la syntaxe (tu la connais, tu l’as intégrée parce que tu as beaucoup lu). N’abuse pas des parenthèses. Tu inventes, tu fais jouer la langue. Tu archives les trucs qui ne débloquent pas. Tu écris des romans, alors tu lis des poètes, de la poésie alors des romans. Tu lis tout, même des ouvrages difficiles. Tu ne désespères pas quand tu constates que de célèbres auteurs t’ont malicieusement copié.

Tu offres une bière aux critiques qui t’ont éreinté. Tu restes calme, tu t’assois sur ton derrière et tu écris. Tu ne souffres pas (Rilke), tu as du plaisir (Marquez) : le plaisir d’écrire.

Titre original : Letters to a Young Writer

Membre : J. de Rosemont

McCann, Colum. Lettres à un jeune auteur, Éditions Belfond, 2017, 2018, 168 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*