01 juil 2011

Lettres à mes filles : entre terreur et espoir, les combats de la première femme politique afghane

Koofi, Fawzia

Pourquoi « lettres à mes filles » ? Fawzia Koofi, une des premières députées élue au gouvernement de Karzaï, sait que tous les chefs qui gouvernent, dont son père, sont assassinés un jour ou l’autre. Chaque fois qu’elle part en voyage, elle écrit à ses deux filles. Elle nous parle de la vie en Afghanistan et, principalement, des femmes. Les garçons ont peu de considération, les filles, aucune. Elle a pu étudier en médecine parce que sa mère, la deuxième des sept épouses, jouissait d’une certaine autorité. Sa mère fit accepter que Fawzia aille à l’école. Elle nous décrit la vie sous les Russes, sous les moudjahidines où la lutte pour le pouvoir tourne en guerre civile. Puis, l’arrivée des Talibans avec leur islamisme radical. Elle nous raconte la cérémonie de son mariage. L’emprisonnement et les tortures subies par son mari non coupable, la succession de fuites du couple et le décès prématuré de son conjoint. Fawzia, bénévole pour des associations de femmes, s’implique dans des réseaux d’aide et travaille pour l’ONU. Connue des professionnels de son pays et des étrangers, elle se fait élire en 2005.
Livre très, très intéressant à lire.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Ville Mont-Royal

Koofi, Fawzia. Lettres à mes filles : entre terreur et espoir, les combats de la première femme politique afghane, Éditions Michel Lafon, 2011, 355 pages.

Catégorie : Autobiographies, Correspondance/Journal, Romans : condition féminine

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*