20 sept 2018

L’Été circulaire

Brunet, Marion

L'Ete circulaire

Céline a seize ans, elle vient d’annoncer à ses parents qu’elle est enceinte et refuse obstinément de révéler le nom du père, même pas à sa soeur Jo à la fois si près d’elle et si différente.

Le père, descendant d’un immigré espagnol se veut plus français que les Français et se méfie de tous ceux qui sont différents, particulièrement de l’ami d’enfance des filles qui magouille en secret avec lui.

La mère, encore belle et jeune, est désabusée. J’arrête ici de peur de divulgâcher la fin de ce roman très dur, violent même, très noir, mais prenant dès les premières lignes.

D’accord avec un commentaire précédent d’un membre du Club des Irrésistibles, ce roman va se retrouver, sans aucun doute, finaliste pour la remise du prix des Irrésistibles 2019.

Membre : Bromont

Brunet, Marion. L’Été circulaire, Éditions Albin Michel, 2018, 266 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*