26 juin 2014

Les Suprêmes

Moore, Edward Kelsey

Les Supremes

Ce qui m’a donné envie de lire ce livre, c’est le titre qui m’a fait penser au groupe du même nom : j’adore The Supremes. Je sais, c’est kitch, mais j’assume. De plus, je trouvais la couverture très belle.
Les Suprêmes du roman sont Odette, Clarice et Barbara Jean, amies depuis l’adolescence ; elles ont grandi dans le même quartier populaire de Plainview dont elles sont les stars ! Elles sont liées par une amitié sans failles, elles partagent leurs secrets, parfois lourds, parfois légers. Odette est la plus drôle, Clarice, la plus trompée, Barbara Jean, la plus fragile. Un trio inséparable, soudé. Et au fil des pages, on découvre le passé des trois amies, leurs vies…
C’est avec beaucoup de surprise que je l’écris, mais je n’ai pas aimé ce roman, pas assez rythmé, un peu mièvre, débordant de bons sentiments. Pourtant il avait de quoi me plaire : une histoire d’amitié, des secrets, des révélations, des trahisons, des fantômes, mais ce livre est peut-être trop formaté, trop guimauve et il lui manquait la musique des Supremes !

Titre original : The Supremes at Earl’s All-You-Can-Eat

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Moore, Edward Kelsey. Les Suprêmes, Éditions Actes Sud, 2013, 2014, 315 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “Les Suprêmes”

Josette Gaudet dit : - 10 septembre 2014

Ma soeur m'a prêté le roman en me disant qu'elle avait beaucoup aimé. Tant qu'à moi, cela m'a laissé plutôt tiède. Rythme assez lent.

Pour laisser un commentaire

*