15 mar 2013

Les Lisières

Adam, Olivier

Mal être d’un homme devenu romancier qui essaie de comprendre la cause de cette difficulté à prendre sa place dans la vie. Il se sent en porte-à-faux dans tous les aspects de sa vie. Son statut actuel d’écrivain ne correspond pas à ses origines (issu des classes populaires), il ne se sent pas plus à l’aise dans le domaine des médias et des milieux que lui ont conféré sa notoriété, il a du mal à communiquer avec sa famille (avec ses parents, avec sa femme dont il est séparé depuis quelque temps). Il se sent toujours à la lisière de quelque chose, c’est pourquoi il va fuir les lieux, les gens… Il dit : « je suis un être périphérique ».
À travers le récit de sa jeunesse, on assiste au procès des différences de classe en France. Ce roman est très substantiel, très bien écrit, très vrai. Il ne peut donc qu’être autobiographique tant tous les détails sont criants de vérité.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Lachine

Adam, Olivier. Les Lisières, Éditions Flammarion, 2012.

Catégorie : Romans : relations familiales

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Les Lisières”

Les Irrésistibles » Les Lisières dit : - 22 mars 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*