27 nov 2014

Les Grands

Prudhomme, Sylvain

Les Grands

La lecture de ce livre réveille ma nostalgie de ce milieu des années 70. Je regrette beaucoup cette époque, cette Histoire, qui n’a pas encore eu lieu. Je veux parler de cet immense espoir qu’a fait naître cette petite parenthèse enchantée, du milieu des années 70, dans les pays dont il est question dans le roman de Sylvain Prudhomme, anciennes colonies portugaises qui accédaient à l’indépendance, grâce à des Amílcar Cabral. Espoir porté aussi grâce à tous ces groupes et musiciens de ces pays-là, un peu comme des porte-voix, jusqu’à des personnes comme moi, pré-ado, ado peut-être déjà, les sens à l’affût, m’en prenant plein les oreilles. Espoir de toute une génération, ce rêve est demeuré en l’état. Certes, les pays concernés ont acquis, de haute lutte, l’indépendance sur le papier. Mais après ?
Ce livre me touche également, car il y est question (brièvement) d’un grand musicien, José Carlos Schwarz, l’une des voix majeures de ces années-là, que j’aime particulièrement écouter. À la lecture de ce roman, j’ai la sensation d’être en présence d’un ami qui me parle d’amis communs. C’est une chose qui me fait du bien. L’une des parties que j’ai bien aimé lire est celle qui va du second paragraphe de la page 160, jusqu’à la fin du 1er paragraphe de la page 163. Je trouve que la façon dont est décrite et racontée cette scène met le doigt sur l’une des innombrables raisons qui font que le rêve dont je parlais plus haut, est resté à l’état embryonnaire.
À la façon dont il a écrit ce roman, on sent que Sylvain Prudhomme aime les contrées dont il est question dans son livre et leurs habitants. C’est également une chose qui me fait du bien. Sylvain Prudhomme est un auteur dont je vais suivre le travail, en commençant par me procurer ses livres précédents.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Prudhomme, Sylvain. Les Grands, Éditions Gallimard, collection L’Arbalète, 2014, 256 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Catégorie : Romans... autres genres

Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club 

Pour laisser un commentaire

*