24 août 2017

Les gens heureux lisent et boivent du café

Martin-Lugand, Agnès

Les gens heureux lisent et boivent du café

Ce roman bien populaire en France, je suppose par son sujet, en est un d’amour et de deuil. Diane, qui possède à Paris un café littéraire (qui a donné son nom au livre) perd, dans un accident de voiture, son mari et sa fille. Comment se reconstruire à la suite d’un tel drame ?

Après une année de révolte continuelle et de souffrances, elle décide de s’exiler en Irlande non pas pour oublier, mais pour retrouver un peu goût à la vie. Ce sera plutôt un échec bien que son coeur ait recommencé momentanément à battre.

On se laisse attendrir par la situation de cette jeune femme qui finira par s’en sortir, mais on regrette ses démêlés sans intérêt avec une rivale irlandaise et qu’il n’y ait aucune description de ce pays refuge.

Le style est vivant parce que spontané, mais on y retrouve un certain nombre de clichés surtout sur l’homosexualité. Quoi qu’il en soit, c’est un livre relativement intéressant à lire à cause du sujet bouleversant.

Membre : Outremont

Martin-Lugand, Agnès. Les gens heureux lisent et boivent du café, Éditions Michel Lafon, 2013, 256 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*