31 mai 2013

Les Désorientés

Maalouf, Amin

Le personnage central porte pour nom Adam. Il pense qu’il réfléchit mieux lorsqu’il écrit sa pensée dans un précieux carnet de notes.
Un matin tôt, il est appelé au téléphone, à Paris où il vit, pour se rendre au chevet de son « ancien ami » qui, à l’âge de 47 ans, est en train de mourir dans son pays natal.
C’est ainsi que débute ce récit où tout ce qui est inscrit dans ce carnet, jour après jour, permettra au lecteur de cheminer dans ce roman jusqu’à sa fin tragique.
Adam se met en frais de rechercher ses anciens camarades afin d’organiser une rencontre de retrouvailles. C’est ainsi que l’on découvrira la vie, les raisons, les situations politiques qui ont forcé les membres d’un cercle d’amis étudiants à s’expatrier ou à vivre les affres de la guerre dans ce pays du Levant (jamais clairement nommé, mais j’en déduis que c’est le Liban).
Un véritable coup de cœur. J’ai tout aimé dans ce roman : le scénario, les thèmes abordés : l’amour, le politique, les relations, l’amitié, le changement, la trahison, la religion, la guerre, la richesse versus la pauvreté, etc. L’écriture, toujours égale à elle-même, est élégante, sensuelle, recherchée, juste et plus encore.
Je vous cite la première phrase de ce livre : « Je porte dans mon prénom l’humanité naissante, mais j’appartiens à une humanité qui s’éteint. » (Page 11)
Autres citations : « Je ne suis pas certain qu’il faille pardonner à ceux qui meurent. Ce serait trop simple si, au soir de chaque vie humaine, on remettait les compteurs à zéro ; si la cruauté et l’avidité des uns, la compassion et l’abnégation des autres étaient benoîtement passées par profits et pertes. » (Page 20)
J’ai lu dernièrement ce témoignage d’un ambassadeur israélien sur sa carrière dans les années cinquante et soixante : « Notre mission était délicate, parce qu’il nous fallait à la fois persuader les Arabes qu’Israël était invincible, et persuader l’Occident qu’Israël était en danger de mort. » (Page 294)
Cela résume bien l’intensité de ce roman.
À lire à tout prix !

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Maalouf, Amin. Les Désorientés, Éditions Grasset, 2012.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*