05 avr 2013

Les Désorientés

Maalouf, Amin


Exilé en France depuis 20 ans, l’auteur reçoit un appel téléphonique de son pays natal (le Liban, jamais nommé) lui annonçant que son meilleur ami d’enfance, Mourad, est mourant et qu’il l’appelle à son chevet. Après des hésitations, il part revoir cet ami avec lequel il s’est brouillé et arrive trop tard. Mais sa veuve Tania lui demande qu’en souvenir de son ami, il réunisse tous ses amis d’autrefois qui avaient, dans leur jeunesse, cru à un monde meilleur. Il correspond ainsi avec chacun d’eux, certains restés au pays, d’autres dispersés dans tous les coins de la planète. C’est alors une occasion pour connaître le sort des uns et des autres, leur justification pour leur comportement et leur raison de vivre, leurs idées sur la guerre (appelée les « événements ») dans leur pays et leur désillusion. Ce roman marque une nostalgie incurable pour le monde d’avant, beaucoup de remords et aussi une certaine culpabilité de n’avoir pu ni su mieux faire : « Ce pays dont l’absence m’attriste et m’obsède, ce n’est pas celui que j’ai connu dans ma jeunesse, c’est celui dont j’ai rêvé et qui n’a pas pu voir le jour. »
Très beau roman à lire et à méditer.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Maalouf, Amin. Les Désorientés, Éditions Grasset, 2012.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

2 réponses pour “Les Désorientés”

Les Irrésistibles » Les Désorientés dit : - 3 juin 2013

[...] Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. [...]

2 réponses pour “Les Désorientés”

Les Irrésistibles » Les Désorientés dit : - 26 avril 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*