30 août 2013

Les Derniers jours de nos pères

Dicker, Joël

Après avoir lu le second roman de ce jeune auteur, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert (2012), j’étais curieuse de lire son premier roman. Dans ce livre, Dicker crée une histoire romancée autour du groupe SOE (Special Operation Executive) d’agents secrets, ayant véritablement existé, développé en Angleterre sur l’initiative de Churchill. Il nous décrit le courage, mais aussi la faiblesse et l’humanité de ces femmes et surtout de ces hommes français, parachutés dans leur pays occupé, pour saboter les plans allemands. Mais l’amour filial d’un des agents l’emportera-t-il sur le serment de ne pas trahir et sur l’amitié et l’amour qui unissent ce groupe ? Comme dans son second livre, l’auteur sait maintenir l’intérêt du lecteur, bien mener son intrigue et, ici, même nous émouvoir. Il faut souhaiter que d’autres suivront, car c’est un excellent conteur.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Westmount

Dicker, Joël. Les Derniers jours de nos pères, Éditions de Fallois, 2012.

Catégorie : Romans : récits de guerre

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*