18 juin 2015

Les Aurores montréales

Proulx, Monique

les aurores montréales

Ce sont vingt-sept petites nouvelles qui valent le détour. Scènes de vie et fabulations s’y entrecroisent avec quelques pointes d’humour à l’occasion. Concernant les fabulations, et ce sans méchanceté de ma part, il doit certainement y avoir un relent de vin ou d’hallucinogène quelque part ; c’est amusant et rafraîchissant.

Membre : Ste-Dorothée

Proulx, Monique. Les Aurores montréales, Éditions du Boréal, 1996, 238 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*