17 déc 2010

Les Anonymes

Ellory, Roger Jon

Est-ce possible, après Seul le silence (l’histoire d’un tueur d’enfants) et Vendetta (l’histoire d’un mafioso), qu’Ellory soit encore capable de me fasciner autant ? La réponse : oui, presque ! L’histoire ? Ça se passe à Washington. Plusieurs femmes sont assassinées de la même manière. Une histoire de « serial killer » comme je les aime, avec la politique étrangère américaine et la drogue en arrière-plan, ce que j’ai moins aimé, car un peu trop appuyé. Vous en dire plus ne serait vraiment pas honnête de ma part. Sachez seulement qu’il est difficile de ne pas s’attacher aux personnages, peu importe de quel côté de la clôture ils se trouvent.
Une dernière remarque. Lors de la réunion de décembre de notre club de lecture, on reprochait à Donna Leon de toujours se servir du même canevas pour écrire ses romans. On pourrait en dire autant de Roger Jon Ellory. Mais on lui pardonne facilement !

Titre original : A Simple Act of Violence, 689 pages



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Ellory, Roger Jon. Les Anonymes, Éditions Sonatine, 2008, 2010.

Catégorie : Romans : policier/suspense

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*