27 fév 2014

L’Empreinte de toute chose

Gilbert, Elizabeth

L-Empreinte de toute chose
Roman historique relatant la biographie d’une femme botaniste du XIXe siècle, Alma Whittaker, par l’auteure du best-seller Mange, prie, aime (2008). Dans les détails nous est racontée son enfance : une mère intransigeante qui tient de sa famille d’Amsterdam une formidable érudition botanique, et un père entrepreneur anglais, établi à Philadelphie, dont le talent de botaniste et la roublardise lui ont permis de faire fortune dans le commerce du quinquina ; il est propriétaire du domaine White Acres. Comme son père exigeait d’elle d’écouter et de participer aux discussions d’adultes lors de fréquents dîners avec d’éminents chercheurs, Alma aiguisa ses capacités d’analyse et ses connaissances.
La botaniste va concentrer ses recherches sur les mousses, peu étudiées à l’époque. Sa rencontre avec Ambrose Pike, illustrateur de génie, va lui apporter chaleur et compréhension. Mais son mariage lui causera une grande déception, car le peintre est plus spirituel que charnel. Elle l’enverra à Tahiti pour travailler à la pollinisation de la vanille et plus tard, elle retournera sur ses traces. On suit sa vie jusqu’en Hollande, au jardin botanique Hortus Botanicus où son père travaillait.
Écriture d’accès facile, vivante, remplie de détails. Roman qui se laisse lire facilement et qui nous fait découvrir une femme scientifique hors du commun. Féministe avant l’heure, elle se réalise à travers ses recherches. Elle fait des découvertes comme Darwin, mais n’a pas publié, car elle n’était pas assez sûre d’elle. J’ai beaucoup aimé !

Titre original : Signature of All Things

Membre : Laval

Gilbert, Elizabeth. L’Empreinte de toute chose, Éditions Calmann-Lévy, 2013, 611 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*