25 jan 2013

Le Voisin

Rosnay, Tatiana de

Quelle lecture !
D’abord la forme : comme avec Elle s’appelait Sarah (2006), le narrateur se souvient.
Qualité de la langue : le mot juste, la tension, la vivacité.
La femme vit constamment à faire des choix. En elle la colère monte, mais elle doit rester ce qu’elle est… ne pas déroger à ce qu’elle est, bien qu’elle voudrait être différente.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Ville Mont-Royal

Rosnay, Tatiana de. Le Voisin, Éditions Héloïse d’Ormesson, 2010.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*