27 août 2015

Le vieux qui lisait des romans d’amour

Sepúlveda, Luis

le vieux qui lisait des romans

Antonio José Bolivar Proaňo est un colon installé avec sa femme stérile, dans la jungle, à l’invitation du gouvernement péruvien. Grâce aux chasseurs du peuple shuar, il apprend les secrets de la jungle, comme le comportement des ocelots, des ouistitis et des fourmis. Devenu veuf et banni de la compagnie des Shuars, il se tourne vers la lecture pour trouver l’amour.
Il a deux objets précieux : sa loupe et son dentier. C’est par le dentiste itinérant qu’il peut se procurer des livres d’amour qu’il lit avec application. Et qu’il lit même à haute voix à des hommes qu’il guide en forêt et qui se perdent en conjectures sur des expressions inconnues comme « gondole », « gondolier » et « baiser ardent ».
Ce court roman, faussement naïf, est le premier de Sepúlveda, auteur chilien emprisonné sous Pinochet et vivant maintenant en Europe. Le roman a été récompensé et traduit en plusieurs langues. C’est un roman absolument charmant.

Titre original : Un viejo que leía novelas de amor

Membre : Lucienne

Sepúlveda, Luis. Le vieux qui lisait des romans d’amour, Éditions Métailié, 1992, 132 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*