30 déc 2011

Le Soleil des Scorta

Gaudé, Laurent

le-soleil-des-scortaUn chef-d’oeuvre. L’histoire commence en 1875 avec Luciano et prend fin dans les années 80 avec Anna. Entre les deux ? Des hommes et des femmes qui, littéralement, à la sueur de leur front, ou plus exactement de leur corps, essaient de faire tout ce qu’ils peuvent pour survivre sur cette terre de pierres. Mais il n’y a pas que la douleur. Il y a aussi des joies, des bonheurs qui coulent dans leurs veines comme l’huile d’olive éternelle : dorée, chaude, essentielle. C’est ce qui donne du sens à leur vie. C’est Anna qui, à la fin, résume parfaitement ce roman : « Rien ne rassasie les Scorta ».


4 nov 2011

Bien sûr, ce livre a déjà reçu beaucoup d’éloges. Mais je ne peux m’empêcher d’ajouter quelques lignes à ces hommages. Le soleil des Scorta est un roman de force et de persévérance, dans un décor solaire, lumineux, incandescent. Et, mine de rien, l’auteur laisse des indices qui créent un lien entre La Porte des Enfers (2008) et Eldorado (2006). J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu d’une traite.


14 oct 2011

L’auteur a gagné le Goncourt 2004 avec ce merveilleux récit d’une famille maudite vivant dans un village des Pouilles. L’histoire commence par un viol duquel naît un petit garçon repoussé de tous. Il fera le vœu d’arriver à obtenir le respect du village. C’est un roman d’espoir malgré toute l’ambiance de violence et de haine dans laquelle vivent les personnages. On suivra trois générations qui se transmettent un héritage inestimable d’honneur et de résilience


5 août 2011

J’adhère entièrement au « feedback » du 15 juillet 2011 d’une membre d’Outremont. Je ne répéterai pas l’histoire qu’elle a très bien décrite. Cela m’a permis de découvrir ces villages du sud de l’Italie, de la région des Pouilles (qu’il me donne envie de visiter). L’auteur nous décrit des personnages aux caractères fort intenses et aux valeurs profondes qui nous amènent à réfléchir sur la vraie définition du bonheur, avec une belle écriture. D’un grand intérêt !


15 juillet 2011
L’histoire débute à la fin du XIXe siècle, pour s’étaler sur plusieurs générations dans la région des Pouilles en Italie. Montepuccio, petit village de pêcheurs, est typique de son époque : vie difficile, pauvreté, terre aride, mentalité fermée… C’est un roman fascinant, qui m’a permis de découvrir un style de vie précaire, des valeurs où l’attachement au clan familial est au-dessus de tout. Gaudé nous présente des personnages fiers et dignes d’une petite mafia italienne.
Quant à son écriture, ayant été récipiendaire de plusieurs prix renommés, sa réputation est bien établie. Il sait avec adresse et élégance captiver son lecteur jusqu’à la dernière ligne.
Roman de vacances parfait, j’ai beaucoup aimé.


3 juin 2011

Magnifique roman qui se déroule sous le soleil des Pouilles en Italie du Sud. Plusieurs générations de Scorta vivent sous nos yeux et tentent de laisser à leurs descendants ce qu’ils ont appris de la vie. Personnages plus vrais que nature, solidarité familiale, pauvreté, fierté et dignité, courage, dureté du coeur parfois reliée à la dureté de la vie, amour salvateur… Très beau et profondément humain.


9 juillet 2010

Parce qu’un viol a fondé leur lignée, les Scorta sont nés dans l’opprobre. Dans leur petit village d’Italie du Sud, ils vivent pauvrement et ne mourront pas riches. Ils ont fait le voeu de se transmettre de génération en génération le peu que la vie leur laisserait en héritage. Roman solaire profondément humaniste, ce livre met en scène, de 1870 à nos jours, l’existence de cette famille à laquelle chaque génération tente d’apporter au gré de son propre destin la fierté et la révélation du bonheur.
Un beau coup de coeur.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Ste-Dorothée

Gaudé, Laurent. Le Soleil des Scorta, Éditions Actes Sud, Leméac, 2004, 2006.

Catégorie : Livres audio, Livres numériques, Romans : relations familiales

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Le Soleil des Scorta”

Les Irrésistibles » La Mort du roi Tsongor dit : - 16 août 2012

[...] du roi Tsongor (2002) une tragédie gréco-africaine et un plaidoyer très fort contre la guerre et Le Soleil des Scorta (2004) qui raconte les vicissitudes de la vie d’une famille italienne dans un village [...]

Pour laisser un commentaire

*