30 juil 2020

Le Poids des secrets. 1, Tsubaki

Shimazaki, Aki

Tsubaki Shimazaki

Plusieurs membres du Club des Irrésistibles ont proposé ce titre dans les derniers mois. Par curiosité, j’ai voulu savoir pourquoi ce livre plaisait tant. J’ai tellement aimé le premier volet du Poids des secrets que je vais tenter, le plus rapidement possible, de me procurer les quatre autres qui, si j’ai bien compris, reprennent la même histoire, mais avec des protagonistes différents. Intéressant comme procédé !

Nous connaissons toutes et tous les conséquences de la bombe atomique larguée sur Nagasaki le 16 juillet 1945. Aki Shimazaki, écrivaine québécoise, d’origine japonaise, revient, par l’entremise de sa narratrice Namiko, sur « un terrible secret qui a hanté la mémoire de sa mère [Yukiko] depuis l’anéantissement de Nagasaki ». À son décès, Yukiko laisse à sa fille une longue lettre lui expliquant les circonstances de la mort du grand-père de Namiko. Elle avoue d’emblée l’avoir tué alors qu’elle n’avait que 16 ans. Pourquoi ? Qu’est-ce qui a motivé cette adolescente à commettre ce parricide ?

Dans un style minimaliste, Aki Shimazaki réussit à créer une atmosphère qui nous captive du début à la fin. L’écrivaine nous entraîne dans un monde que la majorité d’entre nous connaissons peu ou mal. À lire !

Membre : Ville Saint-Laurent

Shimazaki, Aki. Le Poids des secrets. 1, Tsubaki, Éditions Actes Sud, Leméac, 1999, 121 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter