07 juin 2018

Le Poids de la neige

Guay-Poliquin, Christian

Le Poids de la neig

Un auteur québécois rempli de talent et récipiendaire, entre autres, du prix du Club des Irrésistibles en avril dernier. J’ai savouré son style.

Voilà ce qu’écrit le journaliste H.P. dans la revue L’Express no 3476 du 14 février 2018.

« Six semaines de truelle à retaper les maisons, suivies de six semaines d’écriture. Le Québécois Christian Guay-Poliquin, né en 1982 à Saint-Armand, a choisi son rythme dans la plus pure tradition nord-américaine. On ne sait s’il est un bon artisan mais l’homme c’est certain, manie sacrément bien la plume. Et l’art du détail. On entre dans son roman comme dans un tableau de maître.

Au cœur de la toile, un jeune mécanicien, gravement accidenté sur la route menant à son village natal. Et un vieil homme, bloqué là, loin de son foyer, pour cause de panne d’électricité géante. Le pays est aux abois, et l’heure de la débrouille est arrivée. C’est dans ce Québec apocalyptique que le narrateur et son infirmier de fortune tentent de survivre avec l’aide des derniers villageois. L’hiver s’en mêle, bien sûr, avec ses températures glaciales et ses montagnes de neige. La tension monte… Et tandis que l’accidenté se rétablit peu à peu, grâce aux soins du vieil homme, ce dernier perd petit à petit espoir.

Couronné par le prix France-Québec, ce puissant huis clos, deuxième roman de l’auteur des grands espaces Christian Guay-Poliquin, se déguste comme un bon Esquimau. Ou une tourtière à point. » À lire !

Abonnée : Germaine-Guèvremont

Guay-Poliquin, Christian. Le Poids de la neige, Éditions La Peuplade, 2016, 296 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*