27 août 2020

Le Pays des autres. 1, La guerre, la guerre, la guerre

Slimani, Leila

Le Pays des autres Slimani

De cette auteure, j’avais adoré Chanson douce (2016) qui traite du meurtre de jeunes enfants. Je terminais mon commentaire comme suit : « Quel défi ce sera pour Slimani d’écrire son prochain roman ! »

Eh bien, avec ce premier tome du Pays des autres, elle l’a amplement relevé. Avec un sujet complètement différent, elle nous montre comment la vie peut être difficile pour des gens qui vivent dans un monde qui n’est pas le leur.

Amin est Marocain. Mathilde est Française. Ils quittent la France pour le Maroc et ont deux enfants qui ne seront ni Marocains ni Français.

L’action se passe après la Seconde Guerre mondiale. Ils font tout ce qu’ils peuvent pour tirer leur épingle du jeu dans un pays en devenir qui se développe selon le bon vouloir des Français. Tous les personnages recherchent la même chose : la liberté. La liberté d’être soi, de s’épanouir, de se réaliser.

Des thèmes forts, une écriture puissante, une histoire captivante. Si, comme Romain Gary, Slimani avait écrit ce roman sous un autre nom, elle aurait sûrement décroché le Goncourt une deuxième fois. Serez-vous étonnés si je vous dis que j’ai hâte de lire la suite ?

Membre : Michel, Saint-Jean-sur-Richelieu

Slimani, Leila. Le Pays des autres. 1, La guerre, la guerre, la guerre, Éditions Gallimard, 2020, 367 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter