05 oct 2017

Le Mystère Henri Pick

Foenkinos, David

Le mystere

Quelqu’un dépose, dans la bibliothèque des livres refusés par les éditeurs, le roman manuscrit Les Dernières heures d’une histoire d’amour d’Henri Pick.

L’éditrice, Delphine Despero, découvre à Crozon ledit roman en visitant cette bibliothèque. Elle le fait publier chez Grasset où elle travaille. C’est un succès phénoménal. Or, Henri Pick est mort depuis deux ans. Pour sa veuve, c’est une surprise totale que son mari en soit l’auteur, lui qui a travaillé pendant 40 ans dans une pizzeria.

Le dubitatif journaliste Jean-Michel Rouche réussit à mettre la main sur une photocopie d’une lettre qu’Henri Pick aurait envoyée à sa fille. Il a donc la preuve incontestable que Pick n’est pas l’auteur du livre à succès.

Dans l’épilogue, nous apprenons ce qui s’est réellement passé. Roman dans un roman, bibliothèque dans une bibliothèque, idée de départ très vraisemblable donnant naissance à un projet. Sorte d’histoire s’inspirant d’une autre histoire.

Au fur et à mesure que l’intrigue progresse, le lecteur se dit que ça ne se peut pas un tel enchaînement d’événements extraordinaires. Mais ça se peut, par exemple Fred Pellerin et la soudaine popularité du petit village de Saint-Élie-de-Caxton.

David Foenkinos nous entretient beaucoup sur les auteurs, les bibliothèques, les petits villages tel Crozon, les relations interpersonnelles, éditeurs-auteurs, etc.

Livre prenant et très bien construit. Les parties sont plus ou moins longues, mais les chapitres sont courts. Cependant la fin est décevante. On s’attendait à autre chose qu’à celle d’un « whodunnit ». Faute de mieux, l’auteur aurait pu laisser le mystère entier plutôt que de fournir une fin, style devinette. 8.5/10

Membre : Verdun

Foenkinos, David. Le Mystère Henri Pick, Éditions Gallimard, 2016, 285 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*