24 oct 2019

Le Monde d’hier : souvenirs d’un Européen

Zweig, Stefan

Le monde d'hier zweig

Cette autobiographie, encore qu’elle nous renseigne sur la vie personnelle de l’auteur, est en même temps la chronique d’un demi-siècle de l’histoire européenne.

Zweig est à la fois un écrivain prolifique et un homme fortuné. Polyglotte, il voyage à travers le monde et entretient des amitiés avec l’élite intellectuelle de l’Europe. C’est un auteur connu, traduit dans de nombreuses langues. Il rêve d’une Europe unie, il a foi en l’avenir de l’humanité. Mais il observe, par toutes sortes de signes subtils, la montée du nazisme et la persécution des Juifs. Ses livres sont brûlés publiquement en Allemagne. Il deviendra lui-même un apatride et est reconnaissant que l’Angleterre lui fournisse des papiers d’identité.

Zweig nous fait ressentir le désespoir d’un homme qui assiste, impuissant, à la destruction de l’Europe. Cet homme, qui s’était toujours tenu à l’écart de la politique, livre pourtant un témoignage saisissant d’une Europe marquée par deux guerres mondiales.

C’est à lire et à méditer. Certaines conditions qui ont conduit à la guerre existent encore aujourd’hui…

La publication en allemand (1944) survient après le suicide de l’auteur en 1942 ; cette traduction de Serge Niémetz date de 1993.

Titre original : Die welt von gestern. Erinnerungen eines Europäers

Membre : Montréal

Zweig, Stefan. Le Monde d’hier : souvenirs d’un Européen, Éditions Belfond, 1944, 1982, 503 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*