29 mar 2018

Le Djihad contre le rêve d’Alexandre : en Afghanistan, de 330 avant J.-C. à 2016

Perrin, Jean-Pierre

Le Djiad contre le rêve d'Alexandre

L’auteur, spécialiste de l’Afghanistan, est grand reporter au quotidien Libération. Comprenant et parlant quelques langues locales, il a visité ce pays à de multiples reprises. Il a écrit plusieurs livres sur ses séjours dans ce pays et y a rencontré des combattants, dont le célèbre commandant Massoud, assassiné par les Talibans en 2001.

Dans ce livre (prix Joseph-Kessel 2017), qui mêle histoire ancienne et moderne, Jean-Pierre Perrin raconte plusieurs des multiples tentatives de conquêtes de ce pays. La seule ayant vraiment réussi est celle d’Alexandre le Grand, qui y a établi pour des siècles un royaume intégrant plusieurs civilisations (Grèce, Perse, Inde, Afghanistan). Les autres conquérants ont lamentablement échoué, y compris les Soviétiques en 1990 et la coalition dirigée par les États-Unis, malgré des investissements de 77 milliards de dollars depuis 2001.

Ces échecs s’expliquent autant par la géographie du pays (hautes montagnes et innombrables vallées inexpugnables) que la pugnacité de ses habitants, divisés en ethnies, clans et tribus qui s’allient ou se combattent selon les circonstances et dont la loyauté ne peut jamais être tenue pour acquise.

L’auteur reconnaît aux Afghans de grandes qualités, comme le courage, le sens de l’hospitalité et le sens de l’honneur. Il déplore néanmoins que ce sens de l’honneur se traduise souvent à l’encontre des femmes (malheur à la fille qui déshonore son père) et par des vendettas qui peuvent s’étendre sur des dizaines d’années.

Un livre instructif, qui présente la réalité de l’Afghanistan sans utiliser la langue de bois des communiqués officiels. Toutefois, on peut regretter l’absence d’un glossaire des nombreux termes pachtounes cités.

Membre : Pierre, abonné de Guèvremont

Perrin, Jean-Pierre. Le Djihad contre le rêve d’Alexandre : en Afghanistan, de 330 avant J.-C. à 2016, Éditions du Seuil, 2017, 292 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*