12 oct 2017

Le Chant du rossignol

Hannah, Kristin

Le Chant du Rossignol

Deuxième Guerre mondiale. Occupation de la France. Deux sœurs : Isabelle et Vianne, l’aînée. Leur père est revenu de la Première Guerre complètement brisé et, à la mort de leur mère, il a abandonné ses filles anéanties.

Isabelle se sent abandonnée aussi par sa grande soeur. À 18 ans, elle s’engage dans la Résistance et, au risque de sa vie, devient passeure. Elle y découvre l’amour et l’amitié.

Vianne, de son côté, est mariée à Antoine. Ils ont une petite fille, Sophie. Antoine est mobilisé et leur maison est réquisitionnée par les Allemands. Vianne devra vivre en cohabitation avec un officier allemand gentleman, mais qui sera remplacé par un SS brutal. Elle réussira malgré tout à sauver 19 enfants juifs de la déportation et sans doute de la mort, en les cachant dans un couvent.

L’héroïsme, la peur et le courage des Français sont bien décrits de même que les horreurs commises par les nazis, les camps de concentration, la misère des populations pendant que les Allemands s’approprient biens et nourriture.

Les deux soeurs se croisent occasionnellement, chacune ignorant les activités de l’autre, Vianne craignant constamment que l’impulsivité d’Isabelle ne mette la vie de Sophie et la sienne en danger.

Antoine reviendra-t-il de la guerre ? Isabelle retrouvera-t-elle son amoureux et ses amis-es engagés comme elle dans la Résistance ? Les deux soeurs arriveront-elles enfin à se rapprocher et à exprimer leurs véritables sentiments ? Se réconcilieront-elles avec leur père ? Beaucoup de questions qui nous tiennent en haleine et auxquelles nous aurons réponse vers la fin du roman.

1995. Dans le premier chapitre, Vianne, atteinte d’un cancer, vit en Amérique et sous l’oeil attentif et protecteur de son fils Julien, se prépare à déménager. Dans le dernier chapitre, elle se retrouve à Paris pour assister à une fête commémorative en l’honneur des héros de la Résistance. Julien l’accompagne et découvre alors une grande partie de la vie de sa mère dont elle ne lui a jamais parlé auparavant.

Roman haletant, touchant, éprouvant par moments. « Deux portraits de femmes inoubliables » peut-on lire en quatrième de couverture.

Titre original : The Nightingale

Membre : Outremont

Hannah, Kristin. Le Chant du rossignol, Éditions Michel Lafon, 2015, 2016, 525 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*