25 oct 2018

Le Carnaval des hyènes

Mention, Michaël

Le Carnaval des hyenes

Carl Belmeyer est une figure des médias. Journaliste respecté, envié, jalousé. Son apparition à l’écran est la certitude d’excellents scores d’audimat. Et c’est ce qui est le plus important. Peu importe que l’éthique ne soit pas respectée, Carl s’y applique quotidiennement lorsqu’il prépare son journal après avoir sniffé un rail de cocaïne. Blasé, prétentieux, voilà ce qu’il est devenu. Une poule aux yeux d’or imbue de sa personne.

Lors d’un épisode de téléréalité, le public assiste derrière son petit écran à la mort accidentelle d’une participante. Le public est furieux, indigné par ce spectacle honteux, par la médiocrité des programmes qu’ils n’auraient pourtant pas ratés la veille. Malheureusement pour Carl, l’émission était un programme phare de la chaîne qui l’emploie. Les parts d’audience chutent, tout comme le prix des actions.

Que faire ? Son patron a une idée. Envoyer Carl au Liberia pour un reportage sur le terrain et détourner l’attention du public vers un pays en guerre, Carl étant une valeur ajoutée. Mais une fois sur place, rien ne se passe comme prévu.

Le roman n’est pas passionnant en lui-même, mais il constitue une critique acerbe des médias et de l’attitude passive des téléspectateurs.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Mention, Michaël. Le Carnaval des hyènes, Éditions Ombres noires, 2015, 224 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*