09 jan 2020

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

J’ai dévoré en deux jours les dix épisodes de la série Fragile (Québec, 2019) de Claude Desrosiers. Le scénario de Serge Boucher et la distribution quatre étoiles sont tout simplement formidables.

L’histoire commence par la fin : un accident de voiture a fait deux victimes. Puis, le récit revient quelques mois plus tôt alors que l’hiver bat son plein – certaines images sont magnifiques.

On fait la connaissance de Félix Bachand (Marc-André Grondin), graphiste de 35 ans, qui vient de passer les quatre dernières années en prison. Seule sa mère (Isabelle Vincent) et sa demi-sœur (Monia Chokri) sont venues lui rendre visite durant son séjour carcéral. Son autre demi-frère, Emmanuel (Maxime De Cotret) a, durant ces années-là, continué de travailler au sein de l’entreprise de pâtes et papiers Lanthier, usine qui appartient à Jean-Charles Lanthier (Christian Bégin), son père.

Parallèlement, on suit la famille Couture, un clan tissé serré qui fait presque tout ensemble. Dominic (Pier-Luc Funk), malgré ses 22 ans, a déjà son propre garage, conduit un pick-up, adore faire des randonnées de motoneige, de la danse en ligne. De plus, il mange tous les jours au casse-croûte du village qui appartient à Cynthia, sa mère (Sandrine Brisson) et à Nancy, sa tante, (Valérie Blais), la femme de Patrick, dit Bazou (Martin Drainville).

Viennent s’ajouter à eux quelques autres personnages qui ont leur importance tels Kim (Juliette Gosselin), la « blonde » et meilleure amie de Dominic, ainsi que Martin-David Peters, policier qui en pince pour Cynthia.

L’intrigue tient la route de la première à la dernière scène. Secrets, trahisons, mensonges, amour, jalousie, séparation, rédemption, tout y est. Que de talents nous avons au Québec !


Le lundi 13 janvier, à Radio VM (91,3 FM), de 17 h 45 à 18 h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec Laura Vigo, conservatrice de l’art asiatique et de l’archéologie au Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et commissaire, pour sa présentation montréalaise, de l’exposition Momies égyptiennes : passé retrouvé mystères dévoilés, présentée jusqu’au 2 février 2020.

Lundi dernier, je recevais, pour cette 2e partie d’émission, l’écrivain français Philippe Besson, venu partager cinq de ses coups de cœur littéraires.



Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*