05 déc 2019

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Il ne vous reste plus que six jours pour me laisser savoir si vous désirez être membre du jury pour la 12e remise du prix du Club des Irrésistibles… car une fois le nom des finalistes connus, je ne prends plus d’inscriptions.

Que doivent faire les membres du jury ? Lire, d’ici le lundi 27 avril prochain, les cinq titres « coups de cœur » de 2019.

Comment ces livres ont-ils été sélectionnés ? Ce sont ceux qui sont revenus le plus souvent parmi vos quelque 500 suggestions proposées au cours cette année.

Vous les connaîtrez lors de l’envoi de l’Infolettre de jeudi prochain.

Si vous ne pouvez vous déplacer pour voter (le lieu reste à déterminer), vous pourrez toujours m’envoyer votre choix par courriel (simplement le titre, sans commentaires) avant le 26 avril 2020. Merci de votre irrésistible participation !


À mon grand regret, je n’avais pu voir au Théâtre La Licorne en avril dernier L’Origine de mes espèces, texte, chansons et interprétation de Michel Rivard. Je viens donc de me rattraper en allant chez Duceppe.

Je n’avais qu’une crainte : que le côté intimiste du spectacle perde au change à être présenté dans une si grande salle. Il n’en fut rien.

Accompagné du musicien Vincent Legault, Michel Rivard est seul sur scène durant une heure quarante, alternant chansons et narration, poésie et anecdotes… plus savoureuses les unes que les autres.

Les talents d’Alexia Bürger, qui a agi ici comme conseillère dramaturgique, ont assurément contribué au succès de L’Origine de mes espèces en mettant de l’avant les talents de conteur et de comédien de Michel Rivard, tandis que le metteur en scène Claude Poissant a su doser humour et tendresse, moments cocasses et plus sombres.

Le point de départ de ce récit personnel, non chronologique, commence alors que Michel Rivard, né à Montréal le 27 septembre 1951, décide de passer un test d’ADN. Le doute s’est insinué au fil des ans : peut-être n’est-il pas le fils de Robert Rivard, comédien décédé en 1989 à l’âge de 62 ans. Il veut en avoir le cœur net… une fois pour toutes.

L’Origine de mes espèces est présenté à Montréal jusqu’au 7 décembre. Il partira ensuite en tournée partout à travers le Québec.

La rencontre Rivard / Poissant est sans contredit une combinaison gagnante. Faites-vous plaisir et allez entendre ce que l’auteur-compositeur-interprète a à dire sur ses origines !


Le lundi 9 décembre, à Radio VM (91,3 FM), de 17 h 45 à 18 h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec le metteur en scène Martin Desgagné, qui nous parlera du spectacle Foirée montréalaise, où le quartier Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce est à l’honneur cette année, présenté au Théâtre La Licorne jusqu’au 21 décembre 2019.

Lundi dernier, je recevais l’écrivain français Philippe Besson, venu nous parler de ses trois romans autobiographiques publiés chez Julliard : Dîner à Montréal (2019), Un certain Paul Darrigrand (2018) et « Arrête avec tes mensonges » (2017).



Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*