18 oct 2018

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Dans quelques semaines, je vais recevoir à mon émission Culture à la carte à RVM Anne Grace, conservatrice aux expositions du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) et co-commissaire avec Elizabeth Hutton Turner de l’exposition Alexander Calder : un inventeur radical présentée au MBAM jusqu’au 24 février 2019… Mais je vous en glisse un mot dès maintenant.

Né le 22 juillet 1898 en Pennsylvanie, Alexander Calder a été formé comme ingénieur avant de devenir cet artiste inventif qui a eu une carrière incroyable. On compte plus de 22 000 de ses œuvres dispersées un peu partout dans le monde.

Cette première rétrospective en sol canadien a demandé cinq ans de travail aux commissaires. Les œuvres, dont plusieurs ont été restaurées pour l’occasion, arrivent démontées, doivent être ensuite assemblées très délicatement. Tout un art !

Parmi la centaine de créations, présentées en un parcours chronologique, quelques-unes sont activées à 14 h en semaine, et à 11 h et 14 h, la fin de semaine : un restaurateur œuvrant au MBAM fait bouger les mobiles à notre plus grand plaisir. Cela me rappelait ceux que nous avions au-dessus de notre lit quand notre mère les agitait pour nous endormir.

Détail intéressant, c’est à Montréal que l’on peut voir le deuxième plus grand stabile de Calder, Three Discs (aussi appelé L’Homme) conçu expressément pour l’exposition universelle d’Expo 67 et qui se trouve encore, après toutes ces années, sur l’île Sainte-Hélène.

Est-ce que Calder a révolutionné l’art public ? Sans aucun doute. Autant les adultes que les plus jeunes aimeront se promener à travers les salles et admirer ces structures de différentes formes et grandeurs. Il y a en a vraiment pour tous les goûts, que ce soit les fameuses sculptures stabiles et mobiles ou la dizaine de bijoux, les extraits de films d’archives, les huiles sur différents supports, etc.

Sandra Gagné, chef de la Production des expositions au MBAM signe, à nouveau, une très belle scénographie, alors que le graphisme a été réalisé par l’agence Compagnie et cie.

Faites-vous plaisir. Vous avez jusqu’au 24 février 2019 pour aller faire un tour sur la rue Sherbrooke ouest, avant que l’exposition Alexander Calder : un inventeur radical ne prenne le chemin de la National Gallery of Victoria à Melbourne du 5 avril au 4 août 2019.


Le lundi 22 octobre, à Radio VM (91,3 FM), de 17 h 45 à 18 h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec l’auteure et comédienne Clara Prévost, qui viendra nous parler de sa pièce La Place Rouge, présentée à la Salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 27 octobre 2018.

Lundi dernier, je recevais le comédien Jean-Guy Bouchard, venu nous parler de la pièce Bonne retraite, Jocelyne de Fabien Cloutier, présentée à La Licorne jusqu’au 17 novembre 2018 et en reprise du 4 au 15 juin 2019.



Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*