16 août 2018

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Rosa Parks de Lisbeth Kaiser (éditions La courte échelle, 2017, 2018) est un album inspirant, avec de délicieuses illustrations de Marta Antelo, à mettre entre les mains des jeunes qui savent lire.

Belle introduction à l’histoire de cette Afro-Américaine, née Rosa Louise McCauley Parks le 4 février 1913 en Alabama et morte le 24 octobre 2005 à Détroit, dans le Michigan.

Lisbeth Kaiser nous raconte en moins de 30 pages le parcours de Rosa Parks, élevée en Alabama aux côtés de sa mère, de son frère Sylvester et de ses grands-parents maternels méthodistes.

La petite fille aux lunettes voit passer devant chez elle l’autobus scolaire où l’on ne compte que des Blancs. Les Noirs, eux, n’y ont pas accès. Pour se rendre à l’école, ils doivent marcher. Rosa trouve cette situation inéquitable, mais que peut-elle faire pour y remédier ? Les lois sont ainsi faites, pense-t-elle.

Adulte, Rosa subit les mêmes discriminations : pas le droit d’aller aux toilettes réservées aux Blancs ou de prendre le même ascenseur qu’eux. Pour ce qui est de l’autobus, interdiction aux Noirs de s’asseoir en avant. Rosa aspire de plus en plus à ce que les choses changent. Pourquoi les Noirs n’auraient-ils pas les mêmes avantages que les Blancs ?

Rosa rencontre Raymond et l’épouse en 1932. Ce dernier, est membre de l’Association de l’Alabama pour la promotion des gens de couleur / National Association for the Advancement of Colored People (NAACP). Ensemble, ils vont militer afin que la ségrégation ne fasse plus partie de leur quotidien.

Quand le 1er décembre 1955, à Montgomery, Rosa Parks ne veut en aucun cas céder son siège à un Blanc comme le lui demandait James F. Blake, le chauffeur de l’autobus, la vie de Rosa basculera. Nous connaissons la suite, les enfants la découvriront.

Si vous désirez en savoir un peu plus sur cette femme d’exception, qui a bravé tous les interdits, vous pouvez compléter votre lecture en lisant son autobiographie Rosa Parks publiée en 1992 avec la complicité de James Haskins. Sachez également que la collection « De Petite à grande » de La courte échelle, comprend d’autres titres aussi intéressants tels Marie Curie et Amelia Earhart.


Pour souligner le 20e anniversaire de la bibliothèque Robert-Bourassa, nous poursuivons nos entretiens avec des résidents d’Outremont.

Durant les prochaines semaines, suivez le parcours de Minou Petrowski, critique de cinéma, romancière, animatrice-recherchiste pour la radio et la télévision.

Partie 4. Coups de cœur pour les romans Le Testament français et La Musique d’une vie d’Andreï Makine.

Réalisation : Stéphane Richard.

Entrevue menée par Marie-Anne Poggi.



Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*