06 juil 2017

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Il y a quelques décennies, j’ai lu Un sac de billes (éditions Jean-Claude Lattès) de Joseph Joffo – écrit avec le soutien de Patrick Cauvin, alias Claude Klotz –. Depuis 1973, ce roman autobiographique s’est vendu à plus de 20 millions d’exemplaires. Par contre, je n’ai pas vu l’adaptation cinématographique qu’en a faite Jacques Doillon en 1975. Je viens de me reprendre avec la sortie du film de Christian Duguay.

Si le film, de facture classique, qui se déroule de 1941 au mois d’août 1944 vaut le déplacement, c’est principalement pour la performance des deux jeunes interprètes. Dorian Le Clech (Joseph Joffo) est d’une justesse incroyable et Batyste Fleurial Palmieri, dans le rôle de son frère Maurice, le seconde fort bien. Belle connivence !

La famille Joffo, juive, vit dans le 18e arrondissement de Paris. Roman, le père (Patrick Bruel), est coiffeur. Ses fils aînés, Henri et Albert, travaillent avec lui au salon de coiffure. Joseph et Maurice vont à l’école. À 10 et 12 ans, ils sont encore insouciants, dans une ville occupée par les Allemands.

Roman et sa femme Anna (Elsa Zylberstein) veulent protéger les leurs. Ils demandent aux deux plus jeunes de partir seuls en train, vers Nice, en zone libre, rejoindre leurs frères aînés. Les parents suivront.

Joffo et Maurice partent donc sur les routes dans des conditions difficiles et seront témoins de choses qui ne sont pas de leur âge. Ils se réfugieront dans un camp pour les jeunes à Golfe-Juan, puis seront arrêtés par les Allemands, devront prouver qu’ils ont été baptisés, travailleront temporairement, connaîtront des résistants mais également des sympathisants de la milice.

Joseph et Maurice Joffo sont toujours vivants. Je ne sais pas s’ils ont vu le film de Christian Duguay et ce qu’ils en ont pensé. Si oui, comment ont-ils reçu la reconstitution cinématographique de cette barbarie inhumaine, 72 ans plus tard ?


Les Irrésistibles de Marie-Anne ont aussi leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*