15 juin 2017

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

En 2015, le musée McCord s’est porté acquéreur de la collection Allan Slaight qui comprend, entre autres, des centaines d’affiches de l’âge d’or de la magie (1880 à 1930). On peut les découvrir jusqu’au 7 janvier 2018 dans l’exposition Illusions – L’art de la magie.

Conçue par le McCord et pilotée par le conservateur Christian Vachon, en collaboration avec le commissaire invité David Ben, magicien renommé et historien de la magie, cette exposition est un incontournable de l’été.

J’ai été agréablement surprise de voir le nom de Guillaume Lord à la scénographie et celui d’Olivier Kemeid au scénario et aux textes. Très bonne idée de la part du Musée d’avoir invité ces hommes de théâtre à participer à cette aventure magique !

Qui n’a pas déjà rêvé de vouloir faire des tours de magie pour impressionner son entourage ? C’est toujours intrigant, peu importe notre âge, de tenter de savoir comment une personne est capable de faire léviter quelqu’un ou de faire apparaître ou disparaître quelqu’un d’autre… Sans parler de la télépathie ou de réussir des évasions comme savait si bien le faire Houdini.

Vous dire le plaisir que j’ai eu à parcourir les salles du Musée, à regarder attentivement ses 71 chromolithographies (ou si vous préférez lithographies en couleur) d’affiches publicitaires de spectacles, d’observer, via quelques courtes vidéos, des tours de magie et de voir une paire de menottes ayant appartenu à Houdini.

De 1880 à 1930, Montréal ne fut pas en reste, puisque plusieurs des magiciens de cette époque se sont arrêtés chez nous pour présenter leurs numéros dans des théâtres qui, pour la majorité malheureusement, n’ont plus pignon sur rue.

Sur certaines affiches, les magiciens sont à l’œuvre dans leurs numéros respectifs ; sur d’autres, on voit leur portrait dont celui du plus connu, Harry Houdini, mais également ceux de Charles Carter, Howard Thurston, Chung Ling Soo, Harry Kellar, Okito, Alexander et Adélaïde Herrmann.

Les illusionnistes, pour imprimer leurs affiches, ne font pas affaire avec n’importe quels lithographes. Ils prennent les meilleurs. Ce qui transparaît des décennies plus tard, car ces affiches, non retouchées, sont encore dans un parfait état.

Il y aurait encore tellement à dire, mais je vous invite plutôt à vous rendre, en un claquement de doigts, sur la rue Sherbrooke. Profitez-en, tout en vous divertissant, pour apprendre une foule de choses sur ces magiciens-illusionnistes et prenez le temps de lire les cartels qui racontent des anecdotes plus savoureuses les unes que les autres. Vous m’en donnerez des nouvelles !


Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*