11 mai 2017

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Le Jeu de l’amour et du hasard, pièce présentée au Théâtre du Nouveau Monde (TNM) jusqu’au 20 mai, est à 180 degrés du Caligula que nous donnait à voir ce même théâtre dernièrement. Le TNM termine donc sa saison, avec ce Marivaux, dans les sphères de l’amour et non plus dans celles de la destruction.

De quoi s’agit-il ? Le noble monsieur Orgon (très juste Henri Chassé) a deux enfants : Mario (Philippe Thibault-Denis) et Silvia (Bénédicte Décary). Il désire que celle-ci épouse Dorante (David Savard), le fils d’un vieil ami. Drôle de hasard, Silvia et Dorante ont eu la même idée : prendre la place de leur domestique pour mieux faire connaissance. Ainsi, Lisette (irrésistible Catherine Trudeau) se fait passer pour sa maîtresse, tandis qu’Arlequin (Marc Beaupré) prend les habits de Dorante. Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu. Les imbroglios sont savoureux et nous font rire de bon cœur.

Le Jeu de l’amour et du hasard est fort agréable à regarder, malgré quelques petites longueurs, surtout à partir du moment où le stratagème est découvert par certains des protagonistes. Mais ne boudons pas notre plaisir, car il est rare d’avoir deux intrigues pour le prix d’une.

Jean Bard nous offre un décor épuré où l’on entend gazouiller les oiseaux ; les costumes de Judy Jonker ont un pied sur deux siècles, celui du XVIIIe avec une petite touche d’aujourd’hui ; la musique de Christian Thomas accompagne le propos sans l’alourdir.

Le TNM a trouvé en Alain Zouvi un metteur en scène allumé que nous avons hâte de retrouver à la barre d’une autre production !


Nous poursuivons, cette semaine, le visionnement (3 min. 14 s.) de la 9e remise du prix du Club des Irrésistibles qui s’est tenue à la bibliothèque Robert-Bourassa à Outremont le 24 avril dernier, avec Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre (Albin Michel, 2016) qui a terminé en 3e position, ex aequo avec L’Amie prodigieuse. 1, Enfance, adolescence d’Elena Ferrante (Gallimard, 2011, 2014). Bonne écoute !




Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*