29 déc 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Vous avez passé un Noël agréable ? Reçu un tas de beaux livres ? Vous ne savez plus par lequel commencer ? Il vous reste encore du temps avant de reprendre votre routine pour vous envelopper dans une belle doudoune, bien au chaud, et lire jusqu’à plus soif.
Dans quelques jours ce sera déjà la nouvelle année. Je n’ai pas vu passer 2016 et vous ? Je nous souhaite la santé, du temps pour nous, de belles lectures et des découvertes de toutes sortes. Je nous donne rendez-vous de l’autre côté du miroir en 2017.

Il y a deux ans, Thomas Lilti nous donnait à voir Hippocrate, film dont l’action se déroulait dans le milieu médical. Le cinéaste récidive avec Médecin de campagne et, comme le titre l’indique, il met en scène un médecin, Jean-Pierre Werner (François Cluzet), dévoué corps et âme à ses malades. Quand il ne fait pas de clinique, Jean-Pierre prend la route et visite ses patients, certains sont très mal en point, alors que d’autres ont simplement besoin d’être rassurés.
Jean-Pierre poursuit ses activités à vive allure jusqu’au jour où on lui détecte une tumeur temporale gauche. Son médecin traitant le supplie de ralentir la cadence. Rien n’y fait. Débarque dans sa campagne, Nathalie Delezia (Marianne Denicourt), venue lui prêter main-forte. Après avoir été infirmière durant des années, Nathalie a repris ses études pour devenir médecin et désire aujourd’hui exercer loin des hôpitaux.
Comment Jean-Pierre réagira-t-il à l’arrivée de cette collègue ? Suivra-t-il ses traitements pour tenter de contrôler la tumeur ? Est-ce que les villageois finiront par accepter Nathalie au même titre que Jean-Pierre ? Autant de questions auxquelles vous aurez réponse si vous allez voir ce Médecin de campagne.
Ce film, malgré son sujet, nous remonte le moral. Cette médecine appliquée nous fait du bien, car elle démontre, entre autres, de l’empathie envers nos aînés qui ont encore une place dans la société.
Bien sûr, il y a déjà eu d’autres films sur le même thème, mais celui-ci est fait en toute simplicité et redonne espoir en l’être humain !

N’oubliez pas ! Ma chronique théâtrale et muséale pour l’émission Culture à la carte fait relâche durant la période des Fêtes pour vous revenir le lundi 16 janvier.

Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*