15 déc 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Le Club des Irrésistibles a reçu, durant l’année 2016, plus de 500 coups de cœurs littéraires, sans compter les films, les pièces de théâtre, les expositions, la musique, etc.

Voici (l’ordre est aléatoire) les cinq romans que les quelque 100 membres du jury du prix du Club des Irrésistibles 2017 ont à lire d’ici le lundi 24 avril prochain :

La Femme qui fuit d’Anaïs Barbeau-Lavalette (Marchand de feuilles, 2015) ;

Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre (Albin Michel, 2016) ;

L’Amie prodigieuse. 1, Enfance, adolescence d’Elena Ferrante (Gallimard, 2011, 2014)
(vous n’avez à lire que ce tome 1 et non le 2e, sauf si cela vous tente) ;

Le Mystère Henri Pick de David Foenkinos (Gallimard, 2016) ;

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor (Autrement, 1938, 1999).

Bonne lecture à tous et surtout un grand merci de votre contribution irrésistible tout au long de l’année.

L’an dernier, à pareille date, le Théâtre Advienne que pourra présentait à la salle Fred-Barry du Théâtre Denise-Pelletier la pièce Sherlock Holmes et le chien des Baskerville de Sir Arthur Conan Doyle, que j’avais pris grand plaisir à voir.
Un an plus tard, Claude Poissant, directeur artistique du TDP, réinvite la compagnie qui propose, cette fois, un classique de la littérature canadienne : Anne… la maison aux pignons verts/Anne of Green Gables (1908) de Lucy Maud Montgomery, née en 1874 à l’Île-du-Prince Édouard.
Adaptation efficace et mise en scène originale de Frédéric Bélanger, la production comprend une distribution pimpante, à commencer par Paméla Dumont, dans le rôle d’Anne, cette petite rouquine orpheline, curieuse de tout, qui ne cesse de parler et qui a de l’imagination pour quatre.
Adoptée par Marilla (Katrine Duhaime) et Matthew (Maxime Desjardins) – qui attendaient un garçon et non une fille pour les aider à la ferme – Anne, qui au début était la risée d’un peu tout le monde, trouvera en Diana Barry (Shauna Bonaduce), celle qui deviendra sa grande amie, son âme soeur, et en Gilbert Blythe (Steve Gagnon), son camarade de classe, d’une certaine manière son alter ego, avec qui elle se chamaille constamment et qui la surnomme « Poil de carotte ».
Ainsi, nous suivons durant une heure trente, Anne de 12 à 17 ans, soit de son arrivée à la « maison aux pignons verts », jusqu’au moment où elle deviendra professeure, comme Gilbert.
Si cet été vous allez du côté de l’Île-du-Prince-Édouard, faites un arrêt à Cavendish pour visiter la maison aux pignons verts… Mais pour l’heure, vous avez jusqu’au 22 décembre pour savourer cette charmante histoire !

Lundi dernier, je recevais les comédiens France Parent et Martin Héroux, venus nous parler du spectacle 2016 Revue et corrigée, présenté au Théâtre du Rideau Vert jusqu’au 7 janvier 2017.

Culture à la carte – 20161212 – M.-A. Poggi – France Parent et Martin Héroux.

Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*