24 nov 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Dans une entrevue accordée à La Presse, Isabelle Huppert disait au sujet du film Elle de Paul Verhoeven : « Il y a des questions qu’il ne faut pas se poser quand on joue ce genre de rôle. Moi, je ne me pose aucune question. » Voilà précisément ce qu’il faut faire en allant au Théâtre de Quat’Sous voir la pièce de Larry Tremblay, Le Joker. Laisser au vestiaire son côté cartésien et simplement prendre ce qu’on nous offre.
La dernière mise en scène que signe Eric Jean, à titre de directeur artistique de ce théâtre, renoue avec l’œuvre de Larry Tremblay : terrain de jeu kafkaïen, histoire intrigante, atmosphère étrange et insolite.
Olivier aime la poésie qui le lui rend mal ; il aime Alice, qui sera aimée à son tour par Simon, le père d’Olivier. Vous me suivez toujours ? Simon a écrit un poème pour les funérailles de sa mère… sauf que, trois jours plus tard, elle est ressuscitée. Pendant ce temps, Simon qui hier était encore comptable, porte maintenant l’uniforme d’un policier. Quelle famille ?
Chapeau aux cinq interprètes : Pascale Montpetit, la « joker » du titre, est démoniaque à souhait, celle qui incite les personnages à commettre des gestes ou à dire des choses qu’ils vont possiblement regretter (on mesure l’étendue de son talent à ne voir que sa tête durant la moitié de la pièce), André Robillard (ce fils qui, lui, ne sait plus où donner de la tête), Louise Cardinal (méconnaissable en cette mère suicidée), Marilyn Castonguay (imbattable lorsqu’elle exécute quelques pas de danse) et Normand Daneau (impayable dans son rôle de policier).
À vous, maintenant, de trouver le bon angle pour saisir ce Joker présenté jusqu’au 2 décembre. Cette pièce est singulière, originale, inclassable et franchement drôle par moments.

Le lundi 28 novembre, à Radio VM (91,3 FM), de 17h45 à 18h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec la chargée de projet Christine Dufresne qui viendra nous parler de l’exposition Terre d’Asie. La Collection Sam et Myrna Myers, présentée à Pointe-à-Callière jusqu’au 19 mars 2017.

Lundi dernier, je vous proposais un petit florilège de mes dernières sorties théâtrales ainsi que mes coups de cœur muséaux.

Culture à la carte – 20161121 - M.-A. Poggi – Marie-Anne Poggi.

Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*