25 août 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Le Dernier battement de cœur/Nessuno sa di noi (2013, 2016) de Simona Sparaco a été traduit cette année en français par Élise Gruau aux éditions Michel Lafon.
Ne connaissant pas du tout cette auteure italienne, née à Rome en 1978, je ne sais donc pas si l’histoire, ici racontée, est la sienne ou de la fiction. Sincèrement, après avoir lu le roman, je souhaite de tout cœur, sans faire un mauvais jeu de mots, que ce soit pure invention.
L’histoire, qui se déroule sur quelques mois, est racontée par Luce ; journaliste free-lance qui publie une rubrique hebdomadaire lue en majorité par des femmes à qui elle donne des conseils, répond à leurs questions et s’exprime sur divers sujets.
Luce est en couple depuis six ans avec Pietro, fils d’un industriel, qui travaille dans une agence. Ils s’aiment, mais ne manque à leur bonheur qu’un enfant. Après cinq ans d’infructueux succès, Luce tombe finalement enceinte. C’est l’euphorie.
Vingt-neuf semaines plus tard et à quelques jours de Noël, Luce passe une énième échographie de routine. C’est le choc, la consternation, la panique : leur fils est atteint de dysplasie du squelette, une malformation congénitale qui est une forme rare de nanisme. Luce et Pietro consulteront alors des experts, demanderont l’avis de l’un, de l’autre. Quels sont leurs choix ? Leurs options ? Comment vivront-ils cette situation dans leur quotidien ? Auprès de leurs proches ? Quelles décisions prendront-ils ? Peuvent-ils sauver l’enfant et si oui, quelle seront ses conditions de vie une fois venu au monde ? Peut-on sauver un couple dans de telles circonstances ? C’est ce que vous découvrirez si vous lisez Le Dernier battement de cœur. Cœurs hypersensibles, s’abstenir !

Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*