21 juil 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

L’exposition Des chevaux et des hommes – La Collection Émile Hermès, Paris est présentée exclusivement au musée Pointe-à-Callière, Pavillon de La Maison des marins, jusqu’au 16 octobre 2016.
Nous sommes donc privilégiés d’accueillir cette exposition à Montréal, d’autant plus que c’est la première fois que la maison Hermès accepte de montrer au grand public une sélection des dizaines de milliers d’objets que comporte cette collection.
Comme l’indique le titre de cette exposition, réalisée par Pointe-à-Callière en collaboration avec la maison Hermès, la collection d’Émile Hermès retrace l’histoire du cheval et de sa relation avec l’homme.
Christine Dufresne en est la chargée de projet, tandis que Jean-Paul Desroches et Nicolas Chaudun en sont les commissaires invités.
Si on dit Hermès… On pense d’emblée à certains produits de luxe tels bijoux, foulards, parfums, sans oublier le sac Kelly… Mais on ne pense pas nécessairement par contre à des accessoires pour chevaux qui ont fait la renommée de la maison Hermès depuis sa création en 1837.
Petit-fils de Thierry Hermès, fondateur de cette célèbre maison parisienne qui a connu son essor en fabriquant, entre autres, des selles et des harnais, Émile Hermès est né à Paris en 1871 et mort dans la même ville en 1951.
Émile Hermès a commencé très jeune à avoir l’âme d’un collectionneur. Il avait plusieurs passions reliées à tout ce qui tourne autour du monde équestre, que ce soit des objets, des tableaux, des œuvres d’art.
La maison Hermès et je cite « voit le jour comme manufacture de harnacheur-sellier à l’époque où le cheval est roi. » C’est pourquoi, parmi les quelque 250 pièces de la collection d’objets équestres d’Émile Hermès, issus du cabinet d’amateur du 24, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, nous pouvons admirer, entre autres, des éperons, des selles, des étriers d’amazone, un manteau de cocher, une couverture pour cheval et une tenue de postillon…
On peut, par ailleurs, apprécier des huiles d’Edgar Degas, de Théodore Géricault ou d’Eugène Delacroix, toiles ayant pour thème, bien sûr, les chevaux ; il y a aussi quelques dessins de Philippe Dumas, l’un des héritiers Hermès.
On entre littéralement dans l’intimité d’Émile Hermès en regardant, par exemple, l’un de ses carnets de voyage lorsqu’il est venu au Québec en 1915 ; sa trousse de toilette, son coffre de voyage, un buvard de voyage à son chiffre ; le cheval à bascule qui, durant cinq générations, a bercé plusieurs membres de la famille.
Prenez quelques minutes pour regarder le film de Caroline Conte, intitulé : Hermès : les petites mains du cuir tourné en 2015 dans l’atelier de sellerie Hermès sous le toit du 24, rue Faubourg Saint-Honoré. On y voit des artisans réaliser en sept étapes une selle Hermès.
J’ai eu l’impression, en visitant cette exposition, de me faire raconter une histoire, celle d’une maison réputée et d’un collectionneur passionné.
À mettre également entre toutes les mains, ce magnifique catalogue de quelque 130 pages, un complément unique à cette exposition !

Les Irrésistibles de Marie-Anne ont maintenant leur page Facebook. Venez voir !

https://www.facebook.com/LesIrresistiblesDeMarieAnne

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*