02 juin 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Petit rappel : le mercredi 8 juin, de 10h30 à 12h, à la bibliothèque Robert-Bourassa à Outremont, rencontre avec Laura Vigo, commissaire de l’exposition Pompeii, également conservatrice de l’art asiatique au MBAM.

Où ? 41 avenue St-Just, à Outremont (entre Wiseman et Outremont).
Activité gratuite ; vous êtes toutes et tous les bienvenus, mais il faut réserver par téléphone : 514 495-6208 ou par courriel bibli.outremont@ville.montreal.qc.ca
N’oubliez pas de donner votre nom, prénom, numéro de téléphone et de préciser le nombre de personnes que vous désirez inscrire à la rencontre.

Il y aura également un tirage de laissez-passer pour cette exposition présentée au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 5 septembre.
Au plaisir de vous revoir dans quelques semaines.

Ceux et celles qui habitent Montréal savent déjà que Thierry Lhermitte et Patrick Timsit fouleront les planches du Théâtre du Nouveau Monde du 14 au 26 juin prochain pour jouer Inconnu à cette adresse, correspondance fictive écrite en 1938 par Kathrine Kressmann Taylor, auteure américaine d’origine allemande, morte en 1996.
Max Eisenstein et Martin Schulse sont amis et associés dans une galerie d’art de San Francisco. Max, juif américain célibataire est le grand frère de la comédienne Griselle ; Max, lui, est marié et père de famille. En 1932, la famille Schulse décide de retourner vivre en Allemagne et s’installe à Munich.
Commence alors un échange épistolaire entre Max et Martin qui s’étalera du 12 novembre 1932 au 3 mars 1934. Sans rien divulguer, pour ne pas vous gâcher la lecture de ces quelque soixante pages, sachez simplement que l’auteure a réussi à nous montrer, en cette ère post-Deuxième Guerre mondiale, combien l’être humain peut être parfois vil, mesquin, centré sur lui-même. Émotion garantie !
L’édition que j’ai entre les mains, publiée chez Autrement en 2015, comporte une préface de Philippe Claudel, une entrevue inédite de Kressmann Taylor et des photos en noir et blanc. Un plus ! Moi, j’ai déjà mon billet et vous ?

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Cette semaine, écoutez mon coup de cœur pour l’exposition Edmund Alleyn. Dans mon atelier, je suis plusieurs, présentée au Musée d’art contemporain de Montréal jusqu’au 25 septembre.

Irrésistibles 20160602

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*