28 jan 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Pour toutes sortes de raisons, j’ai peu fréquenté l’œuvre de Christine Angot. J’avais lu L’Inceste lors de sa parution en 1999 et me voici, seize ans plus tard, à lire Un amour impossible (Flammarion, 2015). J’ai beaucoup hésité avant de reprendre un livre de cette auteure dont les sujets me perturbaient.
Angot, fille unique, née en 1959 à Châteauroux, élevée seule par sa mère, Rachel Schwartz – son père, Pierre Angot, n’ayant pas voulu reconnaître Christine à sa naissance –, devra attendre 14 ans avant qu’il se décide à le faire. Pierre avait pourtant mis cartes sur table dès le début de sa relation avec Rachel : il ne l’épouserait pas. Pierre et Rachel se sont aimés, brièvement, mais follement. Pourtant tout les séparait : elle était juive, il ne l’était pas. Elle travaillait pour la Sécurité sociale, il était traducteur et fonctionnaire international. Elle venait d’une famille modeste, la sienne était bourgeoise et habitait Paris depuis des générations.
Christine aime sa mère qui le lui rend bien. Tout va bien pour elles deux jusqu’au jour où Christine rencontre pour la première fois, à l’âge de quatre ans, son père. Le compte à rebours est commencé. Les années passent et l’inéluctable arrive.
Ce livre, écrit au « je », aurait pu s’intituler « Amours impossibles ». Il est, au final, un touchant cri d’amour d’une fille à sa mère. Un amour impossible nous fait passer par toutes les gammes des émotions, si pénibles fussent-elles, mais il laisse place au pardon, à la réconciliation, à un avenir possible.

Le lundi 1er février, à Radio VM (91,3 FM), entre 17h40 et 18h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec Denis Bernard, metteur en scène de la pièce Les Événements de David Greig, présentée à La Licorne jusqu’au 20 février 2016.

Lundi dernier, je recevais le co-auteur et metteur en scène Philippe Soldevila venu nous parler de la pièce Le Long voyage de Pierre-Guy B., présentée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 6 février 2016.

Culture à la carte - 20160125 - M.-A. Poggi - Philippe Soldevila

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*