21 jan 2016

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Impossible de vous parler du roman D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan (JC Lattès, 2015) sans trop vendre la mèche. Ce livre est un vrai « page turner ». Une fois commencé, vous ne pourrez lâcher cette histoire intrigante, machiavélique, insensée, inimaginable, une descente aux enfers pour l’auteure qui vit une usurpation d’identité, un envoûtement, qui ne sait plus ce qui est vrai ou faux (nous non plus, d’ailleurs). Un cauchemar kafkaïen, dont elle ne s’extirpera qu’au bout de deux ans.
La narratrice, Delphine, mère de Louise et de Paul, habite au 6e étage d’un appartement situé dans le 11e arrondissement à Paris. Elle a comme amoureux un certain François qui, entre autres, anime une émission littéraire.
Trois ans après la parution de son dernier roman, Delphine n’a toujours pas écrit une ligne. Panne sèche. Désespoir. Inquiétude. Impossibilité de s’asseoir devant l’ordinateur, de prendre le stylo sans paniquer. Lors d’une soirée, Delphine fait la rencontre de L. Rapidement, une belle complicité les unit. Elles deviennent presque inséparables. Delphine a de plus en plus besoin d’L.
Une fois le livre refermé, mille et une questions : sommes-nous à l’abri de gens comme L. ? Et si ce que nous venons de lire n’était que mensonge ? Supercherie ? Cela voudrait dire que nous sommes fait avoir deux fois plutôt qu’une ? Qui sont ces trois visages, en noir et blanc pris en photomaton, que l’on peut voir en page couverture ? À bien y penser, cela a peu d’importance, car comme le dit L. à Delphine : « Il n’y a d’écriture que l’écriture de soi. Le reste ne compte pas. » Et Delphine de citer Jules Renard : « Dès qu’une vérité dépasse cinq lignes, c’est du roman. » (p. 105)
À vous, maintenant, de vous faire votre propre scénario. De mon côté, je suis certaine d’une chose : Delphine de Vigan a retrouvé l’inspiration et ce, à notre plus grand plaisir.

Le lundi 25 janvier, à Radio VM (91,3 FM), entre 17h40 et 18h, dans le cadre de Culture à la carte, je m’entretiendrai avec Philippe Soldevila, co-auteur et metteur en scène de la pièce Le Long voyage de Pierre-Guy B., présentée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 6 février 2016.

Lundi dernier, je recevais Lorraine Pintal, directrice artistique et générale du Théâtre du Nouveau Monde, venue nous parler de la pièce Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck, présentée au TNM jusqu’au 6 février 2016.

Culture à la carte - 20160118 - M.-A. Poggi - Lorraine Pintal

En vous rendant sur la chaîne YouTube à l’émission Les Irrésistibles de Marie-Anne, vous pourrez entendre, à chaque semaine, mes commentaires et critiques de théâtre ou d’arts visuels.

Je vous souhaite de très belles découvertes et à la semaine prochaine,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*