31 juil 2014

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Comment vous dire le plaisir que j’ai eu à voir Morrice et Lyman en compagnie de Matisse ? Cette exposition, présentée au Musée national des beaux-arts du Québec jusqu’au 7 septembre 2014, est sous le commissariat de Michèle Grandbois, conservatrice de l’art moderne au MNBAQ. S’il fallait que je vous énumère tous mes coups de cœur sur les quelques 130 œuvres exposées, provenant de collections privées et publiques, d’ici et de l’étranger, je n’aurais pas assez de place dans ce Billet de la semaine.
Comme l’indique le titre, l’exposition met de l’avant trois peintres incontournables : deux pionniers anglo-montréalais de l’art moderne au Canada, James Wilson Morrice (1865-1924) et John Lyman (1886-1967) et l’une des grandes figures de l’art, Henri Matisse (1869-1954). Au début du XXe siècle, autant Morrice que Lyman ont fait la rencontre de Matisse, duquel on peut admirer sept huiles sur toile. Alors que Morrice deviendra l’ami du peintre français, Lyman, lui, sera son élève.
En plus d’être un régal pour les yeux avec ses couleurs chatoyantes et ses paysages exotiques, l’exposition nous permet de voyager à peu de frais en passant de Tanger à Hammamet, de La Havane à Cuba, de Paris à Venise, et bien sûr, avec un arrêt au Québec… Que l’on souligne simplement deux tableaux de John Lyman : Club nautique, North Hatley, une huile sur toile datée de 1948 et cette autre huile sur carton de 1939, La Plage, lac Ouimet.
Ingénieuse scénographie de Guillaume Lord davantage connu dans le milieu théâtral, mais qui réussit ici à mettre en valeur certaines toiles de ces peintres. À souligner également le magnifique et incontournable catalogue de l’exposition, ainsi que l’audioguide qui vous permettra de vous mettre dans le contexte du siècle dernier alors qu’œuvraient ces artistes de grand talent.
Prenez donc du temps pour faire une virée du côté de Québec, vous ne le regretterez pas !

Je vous souhaite une très belle fin de semaine et bonnes lectures,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*