24 juil 2014

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Si on m’avait dit un jour que j’allais lire sur un sujet tel l’hypermarché, j’aurais bien rigolé.
Aujourd’hui, je ris de moi-même, puisque je viens de terminer Regarde les lumières mon amour d’Annie Ernaux, publié aux éditions du Seuil en 2014.
Cette fois, elle nous propose un récit de 72 pages, un journal qu’elle a tenu du jeudi 8 novembre 2012 au mardi 22 octobre 2013.
J’ai presque tout lu de cette auteure française que j’aime beaucoup. Annie Ernaux ne passe pas par quatre chemins : elle est franche, son écriture est concise et sans fioriture.
L’écrivaine a souvent trempé sa plume dans le quotidien, dans son quotidien. Il y a un peu plus de vingt ans, elle avait déjà tenté l’expérience, dans son Journal du dehors (1993), de nous parler, entre autres, des hypermarchés.
Avec Regarde les lumières mon amour, Annie Ernaux nous raconte la première fois où elle est entrée dans un supermarché : c’était dans la banlieue londonienne en 1960. D’après l’auteure, depuis une quarantaine d’années, la majorité des Français vont environ 50 fois par année faire leur course à l’hypermarché.
Annie Ernaux nous parle de ses « fréquentations » à l’hypermarché Auchan de Cergy, en banlieue parisienne, qui a ouvert ses portes en 1972, et qu’elle fréquente « habituellement pour des raisons de facilité et d’agrément, dues essentiellement à sa situation à l’intérieur des Trois-Fontaines – propriété d’un groupe privé et dont l’hypermarché Auchan occupe sur deux niveaux presque la moitié de la surface du centre -, le plus grand centre commercial du Val-d’Oise ». D’après l’auteure, on en apprend beaucoup dans un hypermarché sur les habitudes de vie et les dépenses alimentaires de la clientèle.
Je vous mets au défi, comme j’ai tenté de le faire, d’écrire quelques lignes sur un tel sujet. Plusieurs diront : « Rien de plus facile. » Attendez ! Ce n’est pas si évident et encore moins d’en faire un bouquin. Il fallait la plume et l’œil aiguisé d’une auteure telle Annie Ernaux. Expérience de lecture garantie !

Je vous souhaite une très belle fin de semaine et bonnes lectures,


Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*