25 oct 2013

Le Billet de la semaine

Bonjour à vous toutes et à vous tous,

Très beau coup de cœur pour la pièce du montréalais Michael Mackenzie, Instructions pour un éventuel gouvernement socialiste qui souhaiterait abolir la fête de Noël, présentée au théâtre d’Aujourd’hui jusqu’au 2 novembre 2013.
Vous conviendrez avec moi que le titre est assez énigmatique ! J’allais un peu à reculons au théâtre d’Aujourd’hui, craignant le sujet de la pièce. Je me suis inquiétée pour rien. Marc Beaupré, à la mise en scène, et Alexis Martin, à la traduction, ont fait des miracles pour que l’on en comprenne bien les enjeux et ce, même si la finance ne fait pas partie, pour la majorité d’entre nous, de notre conversation de tous les jours… Les comédiens, Luc Picard et Sophie Desmarais, ont fait le reste. Très belle joute verbale d’une heure vingt-cinq…
« À 1h45 du matin, le 15 septembre 2008, la banque d’investissement Lehman Brothers déclare faillite. Il s’agit de la banqueroute la plus importante de toute l’histoire des États-Unis. Cette faillite est le point de départ de la pire crise financière mondiale depuis le krach en 1929. Le récit de Mackenzie s’amorce deux heures après l’annonce de cette faillite, au coeur de la nuit. » À partir de cet événement, la pièce ira de rebondissement en rebondissement… Je ne peux donc trop vous en dire, sauf que Cass, une « bolée » des mathématiques, revient au bureau après une absence prolongée et que Jason, son ex-patron, tente par tous les moyens de trouver une solution à la débandade qui se prépare. À voir !

Autre joute verbale jusqu’au 26 octobre au théâtre Prospero avec Oleanna de David Mamet. Cette production du Théâtre du Vaisseau d’Or met en scène Vincent Côté et Olivia Pallacci, dans les rôles de John, le professeur, et de Carol, cette jeune universitaire assez naïve qui manque de confiance en elle et qui se dit « méchante ». Ce huis clos, d’une heure trente-cinq, se déroule dans le bureau du professeur. Ce dernier est sur le point de signer un contrat d’achat pour une nouvelle maison et Carol, elle, tente de savoir pourquoi elle ne comprend rien au cours de son professeur. Au-delà de l’affrontement, c’est la façon de dire de Mamet, avec ses ellipses, ses hésitations et ses vérités crues sur le système d’éducation, qui est très intéressante. Et ce qui est aussi très habile de la part de l’auteur, c’est qu’il réussit à faire osciller la sympathie du spectateur de Carol à John et vice versa. Y en a-t-il un des deux plus coupable que l’autre ? Plus manipulateur ? À vous de faire votre choix en allant voir la pièce…

Le samedi 26 octobre, à Radio Ville-Marie (91,3 FM), dans le cadre de l’émission Entracte, je reçois Isolde Lagacé, directrice générale et artistique de la Fondation Arte Musica, qui vient nous parler de l’exposition Splendore a Venezia : art et musique de la Renaissance au Baroque dans la Sérénissime, présentée au Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 19 janvier 2014.

Première diffusion : le samedi de 12h30 à 13h, en reprise le soir même à minuit.
Le jeudi suivant, de 17h à 17h30.

Vous pouvez aussi réécouter en tout temps l’émission Entracte en vous rendant à mon billet de la semaine sur le site web des Irrésistibles.
Samedi dernier, je recevais Julie Vincent, auteure et metteur en scène de la pièce, Soledad au hasard, présentée à La Petite Licorne jusqu’au 25 octobre 2013.

ENTRACTE - 2013 10 19 - Julie Vincent

Marie-Anne Poggi

Je vous souhaite une très belle fin de semaine et de belles découvertes !

Marie-Anne



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter