25 oct 2018

L’Archipel du Chien

Claudel, Philippe

L'Archipel du chien

J’étais tentée de qualifier ce roman de sombre conte philosophique, mais c’est plutôt une fable bien noire, car il y a une morale, comme pour toute fable.

Les personnages n’ont pas de nom, mais ils sont désignés par leur fonction : le Maire, l’Instituteur, le Docteur, etc. La découverte de trois corps d’hommes sur une plage de cet archipel tout à fait inhospitalier va déclencher une prise de conscience qui révélera la veulerie, la couardise des êtres humains en général, toujours prêts aux compromissions.

Il faut absolument faire disparaître ces cadavres et les oublier, mais comme la conscience de l’Instituteur, seul étranger à la population de l’île, risque de tout faire échouer, il faut donc l’éliminer… sous un prétexte fallacieux ! Les notables feront de lui leur bouc émissaire.

C’est une histoire sordide qui interpelle le monde d’aujourd’hui sur de grands problèmes actuels : le sort des migrants et aussi les abus sexuels. Histoire écrite d’une façon très précise et imagée comme sait le faire parfaitement Claudel, même si ses personnages sont décrits d’une manière un peu trop caricaturale !

Membre : Outremont

Claudel, Philippe. L’Archipel du Chien, Éditions Stock, 2018, 288 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*