29 mar 2018

L’Archipel du chien

Claudel, Philippe

L'Archipel du chien

Un archipel formé de centaines de petites îles qui dessinent un corps de chien et de plus grosses qui en dessinent la tête, la gueule et les crocs.

Sur la plus grande de ces îles de formations volcaniques vit une petite communauté principalement composée de pêcheurs. Y vivent aussi un vieux curé apiculteur, le maire grand et maigre comme un anchois, le docteur, petit gros, fumant le cigare et lisant Dante le soir, une vieille institutrice acariâtre, le nouvel instituteur, jeune, athlétique, étranger, et finalement un soi-disant commissaire qui débarque du ferry un bon matin.

Ça vous rappelle quelque chose ? Comment ne pas faire le rapprochement avec Le Rapport de Brodeck (2007) où la méfiance face à l’étranger, à celui qui « n’est pas d’ici », est le fil conducteur. Au thème de la peur de l’étranger, Claudel y greffe cette fois le problème des migrants qui sont largués impitoyablement par des passeurs véreux dans une mer qui souvent les avalera.

Un jour, trois corps seront recrachés sur une plage qui n’en a que le nom, couverte de pierres noires du volcan. Que faire ? Le maire tient à obtenir des investissements pour développer l’île et en faire une destination touristique, mais la dernière chose dont on a besoin, c’est de la mauvaise publicité. Commence ici un conte non pas de fées, mais de ce que feront quelques personnages pour camoufler leurs actions et manipuler sans vergogne leurs concitoyens. Ce qu’il y a de pire chez ces hommes, c’est leur petitesse, leur égoïsme qui prendra alors tout l’espace. Aucun scrupule avant qu’il ne soit trop tard.

C’est un « grand » court roman à rebondissements et pratiquement un thriller haletant qui remet en question la nature profonde de l’homme face à des événements et à des choix perturbants.

Ajoutons à cette histoire troublante, la plume magnifique de Claudel.
J’ai adoré, j’espère ne pas avoir à attendre encore cinq ans pour son prochain roman.

Membre : Floride

Claudel, Philippe. L’Archipel du chien, Éditions Stock, 2018, 288 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*