15 oct 2010

L’Amour inquiet : correspondance, 1912-1942

Zweig, Friderike et Stefan

Si le nom de Fri précède celui de Stefzi comme auteure de cette oeuvre (c’est souvent de cette manière qu’ils signent), c’est que c’est elle qui, en bonne secrétaire dévouée, a mis en ordre et choisi les lettres contenues dans ce livre. Plusieurs lettres n’y apparaissent pas. Entre autres, celles détruites par la Gestapo, notamment celles de 1938 et de 1939, mais aussi celles (à partir de la fin de 1936) dans lesquelles Zweig et elle se chamaillent sérieusement… et ça, c’est vraiment dommage, car je crois que nous aurions pu bénéficier d’un éclairage intéressant sur leur façon de concevoir une séparation. De plus, pas une ligne sur Charlotte (Lotte) Altman, sa seconde femme. Mais pour les inconditionnels de Zweig, dont je suis (vous ne l’aviez pas deviné ?), c’est à ne pas manquer.

Titre original : Unrast der Liebe [Inquiétude de l'amour]



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Zweig, Friderike et Stefan. L’Amour inquiet : correspondance, 1912-1942, Éditions Des femmes, 1951, 1987.

Catégorie : Correspondance/Journal

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*