07 sept 2017

L’Amant japonais

Allende, Isabel

L'Amant japonais

À 75 ans, cette auteure trouve encore le moyen de nous étonner avec un roman des plus actuels. Et elle a le don d’écrire légèrement sur des sujets lourds. Impossible d’abandonner ce livre avant d’avoir lu la dernière ligne… une larme à l’œil en prime.

Babelio : « Alma Belasco, une fraîche dame de 80 ans passés, belle, cultivée et pleine de talents, décide de quitter la vaste demeure familiale de Sea Cliff […] afin de s’installer à Lark House, une résidence très prisée pour personnes âgées des environs de San Francisco.

À Lark House, la vieillesse n’est pas un fardeau mais une bénédiction, la vie qui se poursuit, un bonheur dont il faut savourer chaque instant comme au temps de la jeunesse. […] Alma se lie d’amitié avec Irina, une jeune infirmière moldave qui cache, derrière sa douceur et sa prévenance sans faille, une blessure profonde et un sombre passé. Seth Balasco, le petit-fils d’Alma, tombe amoureux d’elle au premier regard et, [sous] prétexte d’écrire une histoire de la famille, il rend de plus en plus souvent visite à sa grand-mère, qui se prête avec espièglerie au jeu des souvenirs.

Au fil des mois, […] Alma commence à raconter l’histoire de sa vie : sa fuite de Pologne dans les années 30, […] son installation chez son oncle et sa tante à Sea Cliff, sa profonde amitié avec son cousin Nathaniel et surtout, sa grande histoire d’amour avec Ichimei, le fils du jardinier et le compagnon des jeux de son enfance.

Un amour fait d’obstacles, d’absences et de silences, mais qui vit malgré tout dans le cœur des amants. »

Titre original : El Amente Japonés

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

Allende, Isabel. L’Amant japonais, Éditions Grasset, 2015, 2016, 318 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*